Brooklyn et les 5 critères de la “ville du ¼ d’heure”

Avez-vous déjà entendu parler de la « ville du ¼ d’heure » ? Ce concept urbanistique fondateur a été popularisé en Europe par le professeur Carlos Moreno. Il influence fortement la manière dont nous avons conçu le nouveau quartier Brooklyn à Bonnevoie.

Dans cet article, nous vous invitons à plonger au cœur de cette nouvelle perspective urbaine et nous vous montrons comment Brooklyn incarne parfaitement les principes de la « ville du ¼ d’heure ».

Nous verrons, par exemple, que la proximité de Brooklyn avec la gare centrale de Luxembourg mais aussi avec les commerces, écoles, crèches, centres sportifs et lieux culturels de Bonnevoie sont des atouts majeurs pour les futurs habitants. De plus, le quartier est conçu pour favoriser la mixité en alliant des résidences à taille humaine ainsi que des bureaux, des commerces et des services.

Comme Brooklyn, le modèle de “ville du ¼ d’heure” va plus loin puisqu’il vise la construction de villes plus durables, conviviales et axées sur les besoins des habitants. Pour ce faire, il définit 5 critères que nous vous illustrons en prenant comme exemple Brooklyn.

Historique d’un modèle urbain porteur d’opportunités

Si la “ville du ¼ d’heure” a été remise au goût du jour et popularisée par le professeur franco-colombien Carlos Moreno, il y a une petite dizaine d’années, le concept ne date pas d’hier. Il se fonde sur des travaux du planificateur américain Clarence Perry parus dans les années 1900 déjà. Il a même été vivement défendu en 1961 par Jane Jacobs dans un livre au titre révélateur : “ La mort et la vie des grandes villes américaines”.Les origines du concept ont beau dater du siècle passé, les solutions qu’il propose sont, plus que jamais, d’actualité. Comme l’a bien compris Carlos Moreno, il s’agit d’un modèle efficace et pratique pour relever les défis sociétaux, environnementaux et climatiques actuels.

Les objectifs et grands principes de la “ville du ¼ d’heure”

Carlos Moreno* est un éminent chercheur, expert dans le domaine des villes et des territoires futurs. Il occupe la fonction de professeur associé à l’IAE de Paris au sein de l’Université Panthéon Sorbonne. Il est reconnu comme l’une des personnalités qui exercent le plus d’impact sur l’agenda vert grâce à sa vision novatrice des enjeux urbains et territoriaux. Il est renommé pour ses travaux et propositions originales liés aux problématiques urbaines, notamment en tant que précurseur du concept de la « Ville Intelligente. »

Le professeur Moreno a créé le concept de “ville du ¼ d’heure” dans l’idée de modéliser des villes plus durables, conviviales et axées sur les besoins des habitants. Il vise à réduire la dépendance à la voiture, en favorisant l’accès à des services de proximité et en améliorant la qualité de vie.

Le concept de ville du ¼ d’heure repose sur 5 principes clés :

1. La proximité : Les services essentiels tels que les écoles, les commerces, les espaces verts, les lieux de travail, et les équipements publics doivent être accessibles à pied ou à vélo en 15 minutes maximum de chez soi. Cela réduit la nécessité de longs trajets en voiture et contribue à réduire la congestion routière, la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre.

2. La mixité fonctionnelle : Les quartiers doivent être conçus de manière à inclure un mélange de fonctions, avec des logements, des commerces, des bureaux, et des espaces publics. Cela favorise une utilisation plus efficace de l’espace et encourage les déplacements courts.

3. La densification : Pour mettre en œuvre la ville du quart d’heure, il peut être nécessaire de densifier certains quartiers en construisant des immeubles plus élevés. Cependant, cela doit être fait de manière réfléchie pour éviter la surpopulation et préserver la qualité de vie.

4. Les transports en commun efficaces : Le concept suppose un réseau de transport en commun de haute qualité, rapide et fréquent, qui rend les déplacements en voiture moins nécessaires.

5. La participation citoyenne : Les habitants doivent être impliqués dans la planification de leurs quartiers pour s’assurer que les besoins locaux sont pris en compte.

Le nouveau quartier Brooklyn à Bonnevoie coche toutes les cases

Depuis le choix de l’emplacement de Brooklyn jusqu’à la phase de construction actuelle, en passant par la conception du nouveau quartier, Eaglestone a pris comme fil rouge ce concept de ville du ¼ heure. Nous sommes fiers de pouvoir dire que Brooklyn en intègre les principes clés.

1. La proximité : Brooklyn est idéalement situé à l’entrée du quartier de Bonnevoie à proximité de la gare centrale de Luxembourg. Dans un rayon de 15 minutes à pied ou à vélo, les futurs résidents trouveront le nécessaire pour vivre agréablement. Commerces, écoles, crèches, centre sportif, lieux culturels, espaces verts, restaurants. Cette proximité heureuse leur promet une facilité de vie à tout âge.

2. La mixité fonctionnelle : Le nouveau quartier Brooklyn compte des résidences à taille humaine ainsi qu’un magnifique immeuble à bureaux “The Bridge”. Plusieurs locaux commerciaux sont aussi prévus dans le projet.

3. La densification : Le quartier est relativement dense pour répondre à la demande de logement au centre ville. Il est toutefois conçu autour d’espaces verts et de jardins afin de favoriser la qualité de vie. Les immeubles ont des hauteurs maximales de 4 étages avec terrasses et toitures végétales.

4. Les transports en commun efficaces : La gare est à 5 minutes à pied. Un tram s’arrête aux portes de Brooklyn toutes les 4 minutes. On compte 20 lignes de bus à proximité. De plus, comme les transports en commun sont gratuits au Luxembourg, les habitants en profiteront doublement.

5. La participation citoyenne : Eaglestone met tout en place pour favoriser la convivialité du nouveau quartier et les échanges entre les habitants. Brooklyn a pour ambition de créer un pont avec les habitants actuels et futurs de Bonnevoie afin de soutenir la cohésion sociale d’un des quartiers les plus cosmopolites et attachants de Luxembourg.

Nul doute que Brooklyn fera partie des nombreux modèles de villes et de quartiers qui, à travers le monde, s’inspirent du concept de ville du ¼ heures pour relever les défis sociétaux et environnementaux.

Ensemble, relevons le défi de créer des villes plus agréables à vivre, plus durables sur le plan environnemental. Réduisons les problèmes liés à la mobilité, à la pollution de l’air, au stress lié aux déplacements. Construisons, aujourd’hui, les écosystèmes urbains novateurs de demain.

Plus d’infos sur Brooklyn.lu

*source : https://www.moreno-web.net/

NOS AUTRES ARTICLES DE BLOG